Bécassine des marais, une espèce en danger critique d’extinction en France dont le nouveau ministère de la transition écologique et solidaire se fiche royalement



JPEG - 219.6 ko
Bécassine des marais

En novembre 2016, la CPEPESC avait interpellé Mme Royal, alors ministre de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer au sujet de la situation particulièrement critique de la Bécassine des marais, limicole inféodé aux zones humides, en France. Parmi les 16 espèces classées « En danger critique » d’extinction, elle est, avec l’Eider à duvet, la seule à être (encore) chassée. Elle demandait par conséquent une révision de son statut réglementaire qui passait logiquement par l’adoption d’un moratoire (Voir : La CPEPESC interpelle la Ministre de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer sur la situation particulièrement dramatique d’un oiseau chassable, la Bécassine des marais).

Visiblement peu concerné, le ministère n’a jamais daigné nous répondre. Notre relance de février 2017 est restée lettre morte (Voir : La sourditude de Ségolène Royal, ministre de l’environnement, face à la survie de la bécassine des marais).

Ne désarmant pas, la CPEPESC a profité du changement de gouvernement pour saisir en juin 2017, avant l’ouverture de la saison de chasse 2017-2018, le nouveau ministère de la transition écologique et solidaire.

Et bien, force est de constater que les gens changent mais que les mauvaises habitudes demeurent puisqu’à ce jour, le ministère continue tout bonnement à ignorer cette sollicitation.

Face à ce constat, la CPEPESC a décidé de saisir la Commission européenne afin que celle-ci vérifie que la France n’enfreint pas les dispositions de la directive 2009/147/EC du 30 novembre 2009 concernant la conservation des oiseaux sauvages.