Climat : Évitez de prendre l’avion, le moyen de déplacement le plus polluant



JPEG - 23.6 ko

Afin de ne pas détruire le climat de la planète, il ne faudrait pas dépasser 1,5 tonne de CO2 par personne et par an, toutes activités confondues. Un seul voyage en avion vous fait envoyer deux tonnes de CO2 dans la fine couche d’atmosphère de la Terre en quelques heures seulement (1).


Selon les rapports de l’Agence Européenne de l’Environnement. voici les émissions de CO2 selon les différents modes de transport :

- 14 g de CO2/passager/km pour le train

- 42 g de CO2/passager/km pour une petite voiture (avec 4 passagers)

- 55 g de CO2/passager/km pour une voiture moyenne (avec 4 passagers)

- 68 g de CO2/passager/km pour un bus

- 72 g de CO2/passager/km pour un deux roues motorisé

- 104 g de CO2/passager/km pour une petite voiture (avec 1,5 passagers)

- 158 g de CO2/passager/km pour une voiture moyenne (avec 1,5 passagers)

- 285 g de CO2/passager/km pour un avion. Les distances parcourues en avion (> 1000km) en augmentent l’impact ponctuel.

[cf : https://www.eea.europa.eu/media/infographics/co2-emissions-from-passenger-transport/view#tab-related-publication


1- « Pour que les concentrations en gaz à effet de serre arrêtent d’augmenter dans l’atmosphère, une règle de 3 relativement grossière entre l’absorption de dioxyde de carbone par les océans et la végétation (environ dix milliards de tonnes de CO2) et la population mondiale actuelle (6,8 milliards d’individus plus ou moins gourmands en énergie) suggère qu’il faudrait rejeter au plus 1,5 t de CO2 par personne et par an en moyenne. », Climat : le vrai et le faux, Valérie Masson-Delmotte (l’une des principales climatologues françaises), 2011, p. 69.



N’invitez par les fruits à prendre l’avion.

Un fruit importé hors saison par avion entraine une consommation 10 à 20 fois plus impotente de pétrole que le même fruit acheté localement et en saison.