Enquête sur le serial killer des prairies : Le GLYPHOSATE ne tue t-il que l’herbe ?



L’objectif de l’agriculture est de nourrir les populations. Mais pas très réjouissant d’observer certaines pratiques, en quelque sorte, en amont de... nos assiettes et de nos robinets d’eau. Pas réjouissant d’apercevoir maintenant trop souvent des prairies entières jaunies, rendues sinistres par l’herbe en train de crever ! Avant de replanter, les agriculteurs chimiques détruisent ainsi chimiquement la prairie par épandage de produits à base de GLYPHOSATE, un herbicide total et non sélectif. Une pratique qui se développe en Franche-Comté comme ailleurs.

Un produit qui fait d’ailleurs beaucoup débat... (Voir page : Tous cobayes ! Les effets toxiques graves d’un OGM et de l’herbicide le plus vendu au monde.

En 2011, plusieurs bénévoles de l’association ont voulu en savoir plus et creuser la question. Ils se sont livrés à une large recherche bibliographique sur ce Glyphosate que l’on retrouve maintenant un peu partout dans l’environnement, dans les eaux, et inéluctablement dans ce que consomment les êtres vivants. Ils ont enfin regardé du coté des rivières francs comtoises ... Le Glyphosate qui n’a rien à y faire, s’y trouve déjà installé !

Le résultat de ce travail a fait l’objet de notre revue Pollustop n°97 d’octobre publiée sur ce site.

- Consulter POLLU-STOP n°97 d’octobre 2012