GLYPHOSATE : Depuis le 1e janvier 2019, particuliers et jardiniers amateurs ne doivent plus détenir ou utiliser de pesticides de synthèse. Et en 2020 pour l’agriculture qu’en est-il ???



PDF - 5.4 Mo
Des solutions à disposition du jardinier pour protéger les plantes (brochre de la SNHF )

Les particuliers ne doivent plus pouvoir se procurer de pesticides de synthèse dans le commerce.

Ils sont désormais interdits à la vente et à l’utilisation.

A noter que restent toujours utilisables les produits de biocontrôle et autorisés en agriculture biologique. ]

Les restes éventuels de ces dangereux produits peuvent être déposés en déchetterie pour une élimination par filières spécialisées.

Ainsi on ne pourra plus accuser les jardiniers amateurs d’être en forte partie responsables de la pollution chimique des eaux souterraines comme le faisaient sans complexe certaines organisations agricoles.

->> GLYPHOSATE agricole : OBJECTIF 2020

En France, huit mille tonnes de glyphosate restent pulvérisées chaque année

Cette molécule est aujourd’hui présente partout, dans le sol, dans l’air, dans l’eau, dans les organismes vivants...

Au-delà des problèmes de santé humaine, dans le même temps partout il est fait le constat qu’une très large part des oiseaux et des insectes, y compris pollinisateurs, disparaissent de notre environnement.

Où en est-on de l’interdiction totale du glyphosate promise par E. MACRON en 2020 ?

Le Président a suscité la création d’une "start-up d’État" post-glyphosate sous la forme d’un site dédié accessible depuis fin novembre 2018 :

—>> GLYPHOSATE : OBJECTIF 2020 : https://www.glyphosate.gouv.fr/

- « Pour les agriculteurs : retrouvez ici des partages de bonnes pratiques ».

- « Pour tous : suivez en temps réel la dynamique collective de la mise en œuvre de cet engagement ».

A suivre.