La station d’épuration de San Francisco (Californie) a failli porter le doux nom de George W. Bush.



Un collectif d’habitants de San Francisco , fort d’une pétition de plus de 12000 signatures, avait fait soumettre par référendum à la population, le 4 novembre 2008, une proposition de renommer la station d’épuration « Oceanside Water Pollution Control Plant » en « George W. Bush Sewage Plant » en l’honneur de ce Président.

JPEG - 65 ko

Au Etats-Unis, à l’occasion des présidentielles, les électeurs sont en effet consultés en parallèle, par référendum, de nombreuses questions précises de société. Certaines peuvent être issues d’initiatives populaires. A San-Francisco, pour une telle initiative, il faut avoir recueilli par pétition le soutien d’au moins 7168 signatures.

Pour le collectif, intitulé « Presidental Memorial Commission », il était important de choisir un monument qui corresponde au travail de George W. Bush.

Mais, le 4 novembre 2008, 69% des électeurs votants de San Francisco ont refusé de changer l’actuel nom de la station d’épuration de la ville.

Certains n’ont pas manqué de se demander s’il était très judicieux de déshonorer une honnête station d’épuration. Depuis bien avant le désastreux mandat de W. Busch, celle-ci avait nettoyé inlassablement et le mieux qu’elle pouvait les eaux usées de San Francisco et travaillé de façon exemplaire pour l’intérêt général et même celui de la planète !