Le glyphosate envahit l’environnement et nous sommes tous contaminés. Signez contre !



JPEG - 183.7 ko
Une très grande parcelle traitée à l’herbicide (avril 2017) à Gézier-et-Fontenelay (70)

Le glyphosate est la matière active herbicide déclarée la plus utilisée au monde.

C’est dans ce contexte que l’association Générations Futures a voulu en savoir plus sur l’exposition des français à cet herbicide.

Dans son communiqué Générations Futures écrit : « Nous avons choisi de réaliser 30 analyses d’urines de personnes d’âges et sexe variés, entre 8 et 60 ans, habitant en ville ou à la campagne, à l’alimentation variable, biologique ou non, végétarienne ou non. Un certain nombre de personnes connues ont accepté de participer à ces analyses, réalisées avec un test ELISA.

Résultats ?

L’enquête démontre l’omniprésence de cette molécule dangereuse dans nos organismes :

- 100 % des échantillons analysés contenaient du glyphosate à une concentration supérieure à la valeur minimale de quantification du test (LQ = 0,075ng/ml).

- La concentration moyenne de glyphosate trouvée dans les 30 échantillons était de 1.25 ng/ml d’urine

- La valeur la plus faible trouvée était de 0.09 ng/ml, la plus élevée de 2,89 ng/ml soit 32,11 fois plus élevée que la valeur la plus faible.

- 96.66 % (29 concentrations sur 30) des concentrations étaient supérieures à la concentration maximale admissible pour un pesticide dans l’eau de 0.1 ng/ml.

JPEG - 73.8 ko

« Malheureusement ces analyses confirment ce que nous craignions après avoir consulté d’autres études réalisées ailleurs en Europe et dans le monde : nous sommes toutes et tous contaminés par le glyphosate. Il est vraiment temps que les autorités européennes prennent conscience de l’urgence à agir et interdisent enfin cette molécule considérée comme probablement cancérogène pour l’homme par le Centre International de Recherche sur le Cancer ! » déclare François Veillerette, porte-parole de Générations Futures. « Tout n’est pas joué. Nous pouvons encore stopper l’autorisation de cette substance. Nous invitons donc les citoyens à s’emparer de ce sujet et à rejoindre les 500 000 européens qui ont déjà signé l’Initiative Citoyenne Européenne demandant notamment l’interdiction de cette molécule dangereuse ».

Lien pour signer l’initiative citoyenne :

- http://www.generations-futures.fr/glyphosate/signez-ice/