Le hérisson d’Europe, espèce sauvage et protégée, ne saurait appartenir à quiconque et encore moins être commercialisé



Récemment la question suivante a été posée à l’association

Les hérissons étant une espèce menacée, pourquoi est-il interdit de les vendre puisque 4 sur 1000 survivent (jusqu’à 10ans) ? Si la vente était autorisée en boutique animalière, alors il y aurait des reproductions et même surement une repopulation dans la nature...en refusant la vente cela n’aide pas l’espèce…

Réponse de l’association

Le hérisson d’Europe n’est pas un animal domestique, ni un animal de compagnie. S’il côtoie l’Homme, ce petit mammifère insectivore (espèce protégée) apprécie sa pleine et entière liberté d’aller et venir et n’a nullement besoin d’un intermédiaire humain pour se reproduire.

Le hérisson demande simplement à ne pas se faire écraser lorsqu’il se déplace, autant qu’il aspire à trouver une alimentation saine, qui ne soit pas empoisonnée ou raréfiée à cause des produits utilisés par l’homme.

Il souhaite enfin que son habitat ne soit ni détruit ni réduit par notre manière d’aménager ou de déménager le territoire.

Espèce sauvage, cet animal ne saurait donc appartenir à quiconque et encore moins être échangé pour de l’argent. Sa capture, en milieu naturel comme en tout point du territoire national, est d’ailleurs est légalement interdite.

La CPEPESC