Commission de Protection des Eaux, du Patrimoine, de l'Environnement, du Sous-sol et des Chiroptères de Franche Comté

Une donnée de Sérotine bicolore dans le Haut-Doubs

publié le19 septembre 2007

Un mâle de Sérotine bicolore récupéré derrière un volet (avec une pipistrelle commune) à Labergement Sainte-Marie (850 m d’altitude) dans le cadre d’un SOS chauves-souris.
En résumé, le peintre venu défaire les volets pour les repeindre a ouvert les volets … et plein de chauves-souris se sont envolés (des grosses et des petites !). Après un appel auprès des pompiers, l’appel nous a été relayé, transfert vers un bénévole du Haut-Doubs, puis transfert vers un autre (interrogation liée à la taille d’un des deux individus récupérés !) … et badaboum, la 1ère donnée française de la montagne jurassienne.

Jusqu’alors, les seules données provenaient de sites d’hivernage et/ou de fin d’été en moyenne vallée du Doubs et de la Vallée de la Loue (mais à des altitudes basses – entre 200 et 400 m d’altitude !). Une autre donnée avait été récolté l’année dernière avec un cadavre trouvé sur le trottoir de Belfort (90).

Dans les années 90, nous l’avions cherché (sans la trouver au contraire de la Sérotine boréale bien présente) aux abords du lac Saint-Point en période estivale principalement (nous espèrions découvrir une colonie de mise bas !).

Merci aux bénévoles du réseau et comme quoi, un simple appel peut réserver des surprises !

Le chargé de Mission « chiroptères »