Commission de Protection des Eaux, du Patrimoine, de l'Environnement, du Sous-sol et des Chiroptères de Franche Comté

Résultats d’études sur la pollution chimique de 1600 rivières et lacs

publié le24 octobre 2021

L’INERIS et l’OFB ont publié le 21 octobre 2021 les résultats de deux études réalisées avec la participation des agences de l’eau entre  2016 et 2018 sur plus de 1600 sites de rivières ou plans d’eau français.

Ce qu’il faut en retenir :

– Sur les 141 contaminants organiques suivis lors de deux exercices, la grande majorité (122) ne présentait pas de dépassements de seuils écotoxicologiques, ou de façon exceptionnelle sur un nombre limité de sites (moins de 5% des sites).

– Pour les 19 contaminants restants, des impacts chroniques ou des effets sub-létaux sur les populations aquatiques ne peuvent être exclus sur un nombre de sites important. Ces contaminants sont essentiellement des résidus de détergents (jusqu’à 95% des sites avec dépassement des seuils), d’insecticides (jusque 40%), d’herbicides (jusque 25%), ou de médicaments (jusque 20%).

– Sur quelques sites très contaminés, les concentrations de certains composés (résidus de détergents ou de biocides)  peuvent dépasser 10, voire 100 fois les valeurs des seuils d’impact chronique, laissant augurer des possibles impacts aigus sur la biodiversité locale.

Ces études confortent  le constat  de la présence à large échelle  de résidus chimiques  de produits de grande consommation dans les milieux aquatiques.

Ces résultats rappellent l’intérêt d’engager de tels programmes de recherche  en  amont  afin d’anticiper une poursuite éventuelle de la dégradation la qualité chimique des milieux aquatiques.

Lire l’intégralité du: Communiqué  de l’INERIS et de l’OFB

(Les données brutes peuvent être consultées à l’adresse : http://www.data.eaufrance.fr/jdd/9a7a9c47-b53b-4106-8a5f-47c33118e4ba )