Au sujet de l’inquiétante disparition des éphémères et de la qualité des eaux des rivières



Au bord des rivières, on se remémore souvent ces nuages d’éphémères qui éclosaient massivement à la belle saison.

Dans un communiqué le comité français de l’UICN et le Muséum national d’histoire naturelle (MNHN) révèlent que sur les 142 espèces d’éphémères recensés sur le territoire métropolitain, 22 % sont menacées et mettent en évidence les pressions qui pèsent sur ces insectes et leurs habitats.

Des insectes bio-indicateurs au cycle de vie original...

Les éphémères vivent principalement dans les eaux courantes. Leurs larves, strictement aquatiques, se développent par mues successives durant quelques mois et jusqu’à trois ans. A maturité, elles se transforment en adultes ailés qui ne se nourrissent plus et assurent simplement la reproduction.

Cette vie adulte extrêmement brève, de quelques heures à quelques jours selon les espèces, est à l’origine du nom donné à ce groupe d’insectes. Transformant la matière végétale – principalement des algues microscopiques –en matière animale, les éphémères se situent à la base de la chaîne alimentaire.

Ils sont la proie d’un grand nombre d’animaux qui consomment aussi bien les larves que les adultes : libellules, punaises d’eau, poissons, oiseaux ou encore chauves-souris.

Du fait de leur respiration aquatique assurée par des branchies, les larves sont particulièrement sensibles à la pollution et à l’élévation de la température.

Ces insectes sont ainsi de très bons bio-indicateurs de la qualité des milieux d’eau douce.

Les résultats de cet état des lieux appellent avant tout à améliorer la qualité des cours d’eau et à restaurer leur naturalité, pour préserver ces espèces au rôle clé dans les écosystèmes, essentielles comme indicatrices de l’état de santé des milieux aquatiques et de la faune et la flore qui les accompagnent.

Parmi les autres nuisances, la pollution lumineuse affecte directement le cycle biologique des éphémères, attirant les adultes et réduisant leurs chances de reproduction.

.

Publication et résultats détaillés disponibles sur :

- www.uicn.fr/liste-rouge-ephemeres

et

- https://inpn.mnhn.fr/actualites/lire/9041