Un soulèvement du sol à la suite d’un forage géothermique pour chauffer une habitation



JPEG - 507 ko

Dans le village alsacien de Lochwiller (68), à la suite d’un forage profond réalisé en 2008 par une entreprise allemande pour alimenter une pompe à chaleur d’une nouvelle construction, le sol va se soulever. Vers 2011 plus d’une trentaine de maisons se fissurent ou s’inclinent. Le soulèvement au point le plus important dépasse les 50cm en 2014… Personne ne sait véritablement quand cette évolution va s’arrêter. Des familles dont les maisons sont sinistrées ont quitté le village. Les constructions les plus menacées devront être détruites… Une zone à risques et à surveiller pour longtemps a été déterminée, et où toute nouvelle construction sera bannie.

Mais quel est l’origine de ce phénomène dont sont victimes les habitants de ce village ?

En fait le forage qui était destiné à recevoir une sonde pour récupérer la chaleur du sous-sol, vers 60m de profondeur, a percé une couche géologique imperméable sous laquelle se trouvait piégée une nappe phréatique provoquant une abondante remontée artésienne d’eau s’écoulant dans le village. Pour stopper l’eau, le puits de forage d’environ 15cm de diamètre a alors été obstrué à une dizaine de mètres de profondeur.

Mais à ce niveau, le sous-sol recelait une couche géologique d’anhydrite (CaSO4), un minéral qui est un gypse complétement déshydraté. Sous sa pression, l’eau s’est insinuée dans la couche d’anhydrite, ce qui a eu pour effet d’entrainer sa retransformation en gypse (CaSO4,2H2O) avec une augmentation de volume entrainement un soulèvement du sol.

François Devaux

*

Sur cette affaire, voir :

"Mon village s’effondre" - Reportage français 2016 par M6 sur youtube