Commission de Protection des Eaux, du Patrimoine, de l'Environnement, du Sous-sol et des Chiroptères de Franche Comté

Papier tue-mouches : des pièges à chauves-souris …

publié le2 avril 2020

Les fils collants doivent absolument être tendus très près (1–2 cm) du plafond, avec attache tous les 1–2 m. Si ce n’est pas possible, il faut disposer une ficelle supplémentaire ou un ruban de plastique parallèle juste en dessus afin de tenir les oiseaux à distance.

Sans dispositif de protection, les bandes et les plaques collantes
sont des pièges sournois pour les hirondelles ! Si on est obligé d’en faire usage, il faut les entourer d’un grillage à grande maille, pour que les oiseaux (et les chauves-souris !) ne puissent pas entrer en contact avec la
colle. Si des animaux se contaminent quand même, on peut enlever la colle avec du pétrole puis laver avec un produit de vaisselle ménageant la peau et de l’eau. Le plumage doit ensuite être séché avec un sèche-cheveux.
Les pièges à mouches UV, les produits larvicides liquides, les guêpes parasites et les mouches Ophyra sont apparemment inoffensifs pour les hirondelles. Les sprays chimiques peuvent provoquer la mort des oisillons et ne devraient donc pas être utilisés pendant la période de reproduction.